Il y avait les amis de 30 ans. Il y aura désormais les idées de 30 ans. Oui, 30 ans qu’une envie, une intuition, une folie douce, se sont logées dans le crâne d’une adolescente. L’idée en question ? Un sac en serpillière. Une besace, pour être plus précis.

Et comme la vie est parfois bien faite, il y a cette voisine et amie des parents. Josette. Un personnage haut en couleurs, à la voix grave comme un homme à force d’enquiller les Gauloises. C’est elle qui va fabriquer ce sac-serpillière. Le premier, l’original. Un sac qui ne va plus quitter notre adolescente.

Un jour, le sac est ressorti. Et, très vite, émerge l’idée de lui offrir une seconde vie. Le modèle est rapidement breveté, son nom encore plus promptement trouvé tant il tombe sous le sens. Josette.

En 30 ans, les choses ont changé, et difficile de dénicher à nouveau cette qualité supérieure de coton sans laquelle Josette est tout bonnement impensable dans l’esprit de sa créatrice. Comme est inconcevable chez elle la perspective de se tourner vers le Maroc ou la Chine pour parvenir à ses fins. C’est auprès d’une entreprise lyonnaise qu’elle trouvera son bonheur.

Et, elle en penserait quoi, de tout ça, Josette et sa voix d’homme ? “Elle serait fière… C’est ce que je veux croire en tout cas.”

30 ans. Un bel âge pour refaire sa vie, non ?